Le Service Civique : un engagement pour l’éducation à l’environnement

Cette année, l’Écolothèque accueille 4 jeunes en Service Civique. Ils viennent renforcer les équipes pédagogiques et se former sur les thématiques environnementales.

les quatre services civiques autour d'un panneau qu'ils ont crée

Nuria, Solène, Tom et Adrien ont moins de 26 ans, et ont souhaité s’engager auprès de l’Écolothèque pour un Service Civique de 9 mois. Les garçons assurent une mission de médiation pour le Centre de Ressources, Nuria a intégré l’équipe du programme ÉcoMétropole et Solène celle de l’Accueil de loisirs. Leurs attentes et leurs motivations sont aussi variées que leurs parcours.

Suite à une réorientation professionnelle, Solène a décidé de s’engager pour un service civique afin de découvrir le domaine de l’éducation à l’environnement. « Il me permet d’affiner mon projet, d’expérimenter de nouvelles actions et de développer mes connaissances et compétences notamment en jardinage et bricolage. L’année prochaine, je vais essayer d’intégrer une licence professionnelle sur la coordination de projets EDD - Education au Développement Durable -. »
Nuria souhaitait s’engager dans l’éducation à l’environnement afin d’occuper des missions en adéquation avec ses valeurs. « Ces neuf mois vont me permettre de monter des projets qui me tiennent à cœur, comme la création d’un outil pédagogique sur l’objectif « zéro déchet » et de préparer mon avenir professionnel. Je suis d’ailleurs en train de passer mon premier diplôme dans l’animation pour intégrer prochainement l’équipe de l’Accueil de loisirs. »
Tom était déjà présent sur l’Écolothèque puisqu’il intervenait comme animateur à l’Accueil de loisirs. Cette nouvelle mission, lui permet d’ajouter une corde à son arc. « J'ai fait le choix de finaliser mes études de sciences de l'éducation en me rapprochant du métier d'enseignant. Effectivement, ce service civique me donne l’occasion d’intervenir dans un cadre scolaire et me permet de mettre en œuvre les cours théoriques acquis auparavant. Durant cette année, j’acquiers ainsi des compétences pratiques qui consolideront mon projet professionnel. »
Le plus jeune des quatre, Adrien, est aussi un animateur de l’Accueil de loisirs de l’Écolothèque. Après un bac portant sur les techniques de l’agronomie et du vivant, il a saisi l’opportunité d’un service civique.  « Cet engagement est pour moi l’occasion de transmettre des connaissances à un jeune public. Il me permet également d’engranger des compétences utiles dans la poursuite de mes études dès l’année prochaine. Je souhaite acquérir un brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole. »

Pour l’Écolothèque et l’Éducation Nationale, la présence de ces jeunes est un véritable atout, Ils apportent un vent de fraicheur bien agréable pour l’établissement. Nous sommes très heureux de les avoir à nos côtés, ils nous aident, nous les formons, et chacun s’enrichit de la présence de l’autre. C’est un échange de bons procédés. Au cours de l’année, nous observons souvent leur évolution, leur épanouissement. Après neuf mois, nous les quittons toujours avec regret, mais ravis d’avoir contribué un peu à leur formation professionnelle.  

Force est de constater que cette année encore, personnels permanents et « services civiques », œuvrent en parfaite symbiose au sein de l’Écolothèque. Remercions ces jeunes pour leur engagement, souhaitons-leur une bonne fin de mission et surtout un bel avenir professionnel dans la voie qu’ils ont choisie.
 

Le Service Civique : un engagement pour l’éducation à l’environnement | Écolothèque de Montpellier Méditerranée Métropole

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.